Comment remplir questionnaire santé pour prêt immobilier ?

5

Dans le cadre d’un prêt immobilier, il vous sera probablement demandé de souscrire à une assurance emprunteur. Au cours du processus de souscription, vous aurez besoin de remplir un questionnaire de santé. Ce dernier permet en effet à l’assureur d’avoir une idée votre état de santé et de vous proposer un contrat adapté à votre situation. Pour bien remplir ce fameux questionnaire, il convient de respecter certaines règles. Focus sur l’essentiel à savoir sur le sujet.

Faire la déclaration d’une opération dans son questionnaire

Le questionnaire de santé doit fournir au maximum les informations nécessaires pour permettre à la compagnie d’assurance d’avoir une idée de vos antécédents médicaux. Cela permet aux assureurs de savoir le niveau de risque que vous représentez. Ainsi, l’assureur décidera s’il faudra augmenter votre prime ou s’il est préférable de refuser de vous accorder une assurance.

A découvrir également : Quelles sont les sûretés réelles ?

Pour le remplissage du questionnaire, vous devrez répondre si oui ou non vous avez déjà subi une opération, à l’exception de certaines. Si votre réponse est non, vous n’avez rien à craindre.

Pour ceux qui répondront oui à cette question, il est recommandé de joindre au questionnaire de santé tous les documents en rapport avec votre opération. Il s’agit entre autres des comptes-rendus d’hospitalisation, des résultats de radiographie et de scanner. Les résultats biologiques et ceux d’IRM sans oublier les ordonnances et les fiches de consultation des spécialistes sont également des documents à annexer au questionnaire.

A découvrir également : Quelle est la différence entre un PPD et une hypotheque ?

Il sera aussi utile d’ajouter un rapport médical au dossier. Cela vous permet d’éviter de subir de nouveaux tests médicaux. Le rapport du médecin devra tout de même être toujours valide.

Déclarer une affection de longue durée

Cette partie est réservée aux personnes qui souffrent d’une affection de longue durée et qui suivent régulièrement un traitement particulier. Les affections concernées sont entre autres la tuberculose, le syndrome dépressif sévère, la leucémie, la maladie rhumatismale, etc. Il faudra déclarer votre affection dans le questionnaire par pathologie.

En fonction des réponses fournies, la compagnie d’assurance pourra vous proposer un contrat particulier ou simplement refuser de vous assurer. Dans le premier cas, vous bénéficiez d’un contrat contre une prime supplémentaire à payer.

Il est possible que l’assureur refuse de vous proposer un contrat suite à votre déclaration. Il peut également décider de l’ajourner si votre affection est récente, un cancer récemment détecté par exemple.

Si la compagnie d’assurance refuse de vous offrir une couverture suite à une déclaration de pathologie, vous n’avez pas à vous inquiéter. Vous pouvez toujours vous tourner un comparateur en ligne ou un courtier pour essayer de dénicher un contrat d’assurance.

Remplir son questionnaire de santé : les éléments qui ne sont pas nécessaires

Il existe une liste de traitement et de pathologies qu’il ne sera pas nécessaire de déclarer sur le questionnaire de santé. Il s’agit principalement des traitements médicaux tels que les contraceptifs ou les traitements saisonniers. Cela concerne également les opérations pour l’appendicite, les dents de sagesse, les amygdales, la hernie inguinale, les hémorroïdes, les végétations, etc.

Par ailleurs, il ne sera pas non plus nécessaire de déclarer les cancers de plus de 10 ans sur le questionnaire de santé.

vous pourriez aussi aimer